Actualités

Général d'armée François Lecointre, 34e grand chancelier de la Légion d'honneur
Crédit: Association Le revers de la médaille
Général d'armée François Lecointre, 34e grand chancelier de la Légion d'honneur
Partager sur :

Le Général d'armée François Lecointre, nouveau grand chancelier de la Légion d'honneur

24 janvier 2023 Général
Vue 316 fois

Chef d'état-major des armées de juillet 2017 à juillet 2021, le général d’armée François Lecointre a été élevé à la dignité de grand'croix de la Légion d'honneur le 19 janvier, le plus haut niveau du premier ordre national des décorations françaises. Le Président de la République, grand maître de l'ordre, désigne en effet le grand chancelier parmi les quelque 60 grand'croix, hommes et femmes, civils et militaires. Le décret du journal officiel du 23 janvier 2023 nous annonce la nomination du général François Lecointre comme successeur du général Benoît Puga.

Le grand chancelier de la Légion d’honneur est l'un des plus hauts dignitaires de la République. Il occupe en effet le 17ème rang dans l’ordre protocolaire. Il est nommé pour un mandat de six ans, renouvelable. Cette fonction honorifique peut être occupée par une personnalité civile ou militaire. Dans les faits, hormis le premier grand chancelier sous Napoléon, le comte Etienne de Lacépède, et son éphémère successeur, Dominique Dufour baron de Prad, nommé pendant les Cent jours, ce sont toujours des maréchaux et généraux qui ont occupé ce poste.

Le grand chancelier est le personnage central de la Légion d’honneur, installée en bord de Seine au Palais de Salm, voisin du Musée d'Orsay. Il est le gardien du code réglementaire et des valeurs, arbitre des décorations, ambassadeur de l’ordre en France et à l’étranger, recteur des deux Maisons d’éducation, et directeur du musée de l'ordre. Il gère quatre ordres nationaux : la Légion d’honneur, la Médaille militaire, l'ordre national du Mérite et la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme.

Le général Lecointre est issu d’une famille de militaires qui ont beaucoup donné à la France. Après avoir été élève au collège Saint-François-Xavier de Vannes, François Lecointre rejoint la classe préparatoire du Prytanée national militaire de La Flèche. Il intègre ensuite l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1984 (promotion général Monclar) puis en 1987 l’Ecole d’infanterie avant d’être affecté au 3e régiment d’infanterie de marine (3e RIMa) de 1988 à 1991. Nommé capitaine le 1er juillet 1991, il est engagé en Irak lors de la première guerre du Golfe en 1991, en Somalie en 1992 et à Djibouti lors de l’opération Iskoutir (1991-1993).

De 1993 à 1996, il commande la 1re compagnie de combat du 3e RIMa à Vannes. Il participe alors avec ses hommes en 1994 à l’opération Turquoise au Rwanda en 1994 puis est engagé dans les forces françaises du BATINF 4, sous commandement de la Force de protection des Nations unies (FORPRONU), lors de la guerre dans les Balkans en Bosnie.

De 1996 à 1999, il est instructeur aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, où il forme des élèves officiers à la tactique. De 1999 à 2001, il est officier stagiaire au Collège interarmées de Défense. Il est ensuite affecté à l’état-major de l’armée de terre au bureau de conception des systèmes de forces. De 2005 à 2007, le colonel Lecointre est chef de corps du 3e RIMa et il est amené à commander le groupement tactique interarmes 2 (GTIA2) en Côte d’Ivoire d’octobre 2006 à février 2007, opération Licorne.

De juillet 2007 à juillet 2008, il est stagiaire au Centre des hautes études militaires, puis directeur de la formation de la 58e session. Durant cette période il est également auditeur à l’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN). Il intègre le cabinet du ministre de la Défense en juin 2009, remplissant successivement les missions d’adjoint « terre » et de chef de la cellule « activité et emploi ».

Nommé général de brigade le 1er août 2011, il occupe jusqu’en 2013 le poste de commandant de la 9e brigade d’infanterie de marine (9eBIMa) à Poitiers. Il commande la mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM Mali) de janvier à juillet 2013. Il rejoint l’état-major de l’Armée de terre en août 2013 en tant que chargé de mission. Le général Lecointre est sous-chef d’état-major « performance-synthèse » de 2014 à 2016.

Il reçoit sa troisième étoile de général de division, le 1er janvier 2015. A compter du mois de septembre 2016, il est chef du cabinet militaire de trois premiers ministres successifs, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe. Il est élevé par décret du 19 janvier 2017 aux rang et appellation de général de corps d’armée, le 1er mars 2017.

Le 19 juillet 2017, il est nommé chef d’état-major des armées par le président de la République, Emmanuel Macron, et quitte ses fonctions le 21 juillet 2021.

Il prendra ses fonctions de grand chancelier le 1er février 2023.

***

Et à partir de ce même 1er février 2023, le général d’armée Benoît Puga, ancien grand chancelier de la Légion d’honneur, exercera ses fonctions de Déontologue du Groupe AG2R LA MONDIALE.

 

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.